Qui es-tu ?

Je me nomme HeartCraft, et ce nom désigne tout à la fois l’artiste de rue que je suis et le projet de cœur(s) que je porte. Lors de la dernière campagne présidentielle, je me suis senti frustré de constater que le débat public nous était confisqué au profit d’une parole de rejet, d’intolérance et de repli sur soi ; de voir la souffrance des gens abusée par les calculs politiciens. Alors quoi de mieux pour un artiste que la rue et l’art, finalement le street art pour s’adresser directement aux gens. Et puis un « dessin » ne vaut-il pas mieux que mille discours ?
 

Depuis quand fais-tu ça ?

J’œuvre dans la rue depuis sept mois et, à ce titre, je réalise que mon travail a beaucoup évolué depuis mes premiers pas. Avant, il s’agissait avant de tout et urgemment de faire entendre une voix célébrant l’Autre, l’altruisme, la tolérance, la fraternité, le partage, l’Amour ; aujourd’hui, je cherche à développer un travail de composition et ainsi à œuvrer tant d’un point de vue artistique que politique au sens grec du terme, quand il s’agissait de décider du bien commun et non de défendre son pré carré au détriment de tous.
 

Et pourquoi le sticker ?

Le sticker s’est imposé à moi pour des questions pratiques, il fallait faire vite car nous étions en pleine campagne électorale, le débat chaque jour devenait de plus de plus odieux et je n’avais aucune notion en peinture à la bombe aérosol ; de plus étant très soucieux des détails, le sticker me permet d’avoir un rendu précis et identique. Il ne me restait plus qu’à trouver où les coller.
 

Une chanson ?

Feeling good de Nina Simone
 

Un artiste que tu admires ?

Admirer ne serait pas le terme mais j’aime beaucoup les artistes qui arrivent à allier engagement et sens artistique dans leurs œuvres tels le chanteur Damien Saez, les street artists Banksy, Combo et C215, la cinéaste Houda Benyamina et bien d’autres encore.

 

Plus d'infos

Instagram